100% Babord

Bobosancenot à l’abordage!

17 juillet 2011
Par

Torse bombé et verbe haut : notre médiatique postier d’eau douce nous a donné la semaine dernière une belle leçon de clownerie digne des plus grandes heures du cirque Pinder. Quand Olivier Besancenot et ses comparses sont dans un bateau, c’est bel et bien l’humanisme qui tombe à l’eau.

Le modeste timonier et son équipage d’idiots utiles ont ainsi fait cap vers la bande de Gaza, au grand dam des autorités grecques grossièrement menées en bateau. Dans sa longue-vue: forcer le « blocus capitaliste » qui enserrerait le territoire palestinien –avant que l’expédition ne tourne court.

Il faut dire que le néo-moussaillon commençait à s’ennuyer fissa sur la terre ferme. Entre plateaux show-biz et réunions de crise de son parti qui prend l’eau, rien de tel alors pour redorer son capital contestataire qu’une petite croisière estivale battant pavillon judéophobe anti-israélien.

N’est pas « résistant » qui veut en effet. Et de bien choisir le patronyme de l’esquif pour une épopée médiatique dans le sillage des grandes causes qui ont fait le Bobo-Tiers-Mondisme franco-français. Quand on vogue sur le bateau Dignité-El Karama, on est aussi inattaquable que les élites qui louaient Staline dans les années 1950 ou ceux qui s’enflammaient pour Mao ou Fidel Castro dix ans plus tard. D’ailleurs, les visages et la rhétorique sont les mêmes.

Piège en haute mer

Etrange ressemblance avec notre Dieu-d’eau-né national: un pacifiste de la “flottille” 2010 exhibant un cure-dent humanitaire

Ou plus proche de nous, il s’agit de rééditer le piège en haute mer du Navi Marmara de mai 2010. Un jour tragique en effet : près de cent fidèles assassinés en pleine prière dans une mosquée ahmadie au Pakistan[1]. Ah pardon, ça tout le monde s’en fout. Revenons à nos moutons médiatiques. Je parlais bien entendu de cette provocation maritime à l’issue sanglante initiée par l’IHH, une organisation « pacifique » vouée notamment à la destruction d’Israël, et dont les membres du principal bateau de la flottille d’alors, le Navi Marmara, ne cachaient pas leur appétit pour l’hémoglobine juive « sioniste ».

Voici un aperçu des joyeux drilles qui composaient le sympathique équipage du Navi Marmara, en pleine répétition de chants paillards:

 


 

Il était un petit navire, qui n’avait jamais navigué en Syrie ou à Chypre…

Têtes coupées et corps mutilés et dénudés: l’armée turque ne fait pas dans la dentelle contre les Kurdes…

Cible de choix pour les pleutres s’il en est, Israël est de loin le pays affichant le taux le plus élevé de journalistes par tête d’habitant. Surtout, pas de grand risque à taper à moindre frais sur le seul pays un tantinet regardant en matière de droits de l’homme dans la région. Pendant que la croisière de notre Bobosancenot s’amuse, certains des peuples de la région eux rigolent moins. Pas de flottille pour la Chypre occupée d’une main de fer par la Turquie, cette même Turquie responsable du génocide culturel du peuple kurde (et « accessoirement » d’un million de Kurdes tués), d’un génocide arménien encore non-reconnu. Pas de culotté petit navire pour les deux milliers de Syriens exécutés ou retrouvés torturés (pénis coupés…) au même moment par un régime qu’ils n’ont même pas choisis. Ni pour les Palestiniens de Syrie et du Liban privés de droits élémentaires (interdiction de construire un logement, d’exercer certaines professions, d’obtenir la citoyenneté, etc.) qu’Israël est le seul pays de la région à leur octroyer. Oublions aussi les 300 000 morts du Darfour en quelques années, ou bien les millions de morts causés par le belliqueux régime de Khartoum…

Pendant que Bobosancenot et ses potes jouent les Johnny Depp en mode pirates des Caraïbes, voici ce qui se passe en Syrie -attention, images parfois très choquantes, d’où le choix de ne pas publier la vidéo directement sur le site: cliquer ici

Il faut dire qu’une telle variabilité géométrique dans l’irritation a de quoi donner le mal de mer. Notre apprenti flibustier à la faucille et au marteau ne s’encombre pas en effet de considérations éthiques. Quand on rêve de Grand Soir, l’indignation sélective est de mise. Dans l’escarcelle de notre postier internationaliste, pas de lettre ni de coli pour un Gilad Shalit[2] détenu dans le mépris le plus total de toute considération humanitaire et humaine, ni d’ailleurs d’aide humanitaire pour Gaza tiens. Après tout cela serait encombrant, et puis inutile : alors que transitent quotidiennement en effet près de 20 000 tonnes de biens et de vivres vers Gaza depuis Israël –oui cet Etat qui pratiquerait un impitoyable et « strict » blocus contre Gaza-, le but recherché est bien la provocation surjouée. Ni même les maigres tonnes d’aides livrées lors de la précédente flottille, qui d’ailleurs n’ont pas beaucoup aidé…[3]

Un “militant” du Hamas en pleine activité récréative. Cliquer sur l’image pour voir le résultat d’un de ces “projectiles” tirés parfois en abondance contre la population israélienne…

Ni bien entendu de faire transiter toute aide par l’Egypte ou par le port israélien d’Ashdod, qui se charge d’acheminer sans frais le tout par convoi routier vers Gaza. Enfin tout ou presque, les armes et les roquettes, ou certains matériaux utilisés dans la confection d’armement et de bunker ne passent pas. C’est en effet un scandale : bien qu’étant retiré depuis 2005 de Gaza et ayant reçu depuis sur son sol plusieurs milliers de missiles, obus et roquettes de la part du Hamas ou de ses affidés, Israël doute que ces armes puissent être utilisées « pacifiquement » -genre tirer sur des ballons dans une foire ou offrir des feux d’artifice.

 

« Le jour du jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs » (charte du Hamas)

La palestinolâtrie c’est bien en effet le socialisme des imbéciles : voilà qu’une certaine frange extrême-gauchisante a trouvé dans la détestation d’Israël –avatar moderne du capitaliste juif au nez crochu- son ultime bouée de sauvetage. Orpheline de cause caricaturale à défendre, il s’agit alors de plaquer une grille dans laquelle on a beau jeu d’incarner le gentil, en rejouant ainsi l’opposition manichéenne du prolétaire rachitique face au bourgeois ventripotent. Tant pis s’il s’agit de verser dans des acoquinements contre-nature avec une organisation elle-même honnie par une partie du monde arabo-musulman et responsable de la torture et de la mort de milliers de Palestiniens et d’Israéliens –et combinant l’outrecuidance de s’en gargariser.

Pour ne pas parler de l’image tronquée et détestable qu’une telle engeance arbore de l’islam…

Le Hamas, vous connaissez déjà. C’est cette organisation financée par le régime iranien, dont l’objectif est la création en lieu et place d’Israël et de l’actuelle Autorité palestinienne d’un Etat ethno-religieux 100% arabe et 100% sunnite orthodoxe. Et gare à ceux qui professent une vision de l’islam pacifique, éthique ou apolitique[4]. Le meurtre de civils israéliens n’est donc pas un moyen, mais bien une fin en soi. En témoigne la dernière attaque au missile anti-char contre un bus scolaire, ou les roquettes tirées presque quotidiennement sur les villes israéliennes. Tout comme d’ailleurs l’assassinat de Palestiniens récalcitrants. Pour reprendre une phrase célèbre de Golda Meir, leur haine des Israéliens surpasse l’amour qu’ils pourraient avoir pour leur propres enfants. Ils sont bien entraînés dans une logique suicidaire de guerre perpétuelle : puisqu’il s’agit en effet de liquider les Israéliens jusqu’au dernier, et que ces derniers ont l’impudence de ne pas vouloir si facilement se suicider, le programme du Hamas n’est rien d’autre qu’un conflit sans fin, le cas échéant entrecoupés de trêves n’excédant pas dix ans afin de se réarmer.

Shalom-Salaam: le rêve d’une terre sans conflits ou le cauchemar des amis de nos trotsko-anarchistes

Tout sauf un projet de coexistence pacifique entre deux Etats souverains, palestinien et israélien, vivant côte à côte en bonne intelligence. Un scénario catastrophe pour le Hamas : l’existence d’un Etat non-musulman et non-arabe indépendant et souverain représente en effet la pire des menaces pour une organisation considérant notamment que les Juifs devraient être soumis, humiliés et occis jusqu’au jour du jugement dernier.

“Un camp de concentration à ciel ouvert”

Pourtant, si l’on en croit nos indignés outrageusement sélectifs, Gaza serait le summum de l’horreur.

Catastrophique en effet : pas de contact avec l’extérieur, enfermé dans des conditions inhumaines, otage du cynisme d’un occupant sans scrupule : la situation de Gilad Shalit est une honte en ce début de 21ème siècle, une insulte à l’Humanité. Heureusement, les habitants de la bande de Gaza ne connaissent point ce sort tragique.

Etalages de produits alimentaires bondés et population bien portante: nous mentirait-on sur la “crise humanitaire” de Gaza?

Malgré le détournement des fonds internationaux par le Hamas[5] et ses provocations répétées destinées à provoquer une conflagration régionale allant dans le sens de son projet de guerre perpétuelle -aux dépends des civils palestiniens et israéliens, les Gazaouites mangent à leur faim, et leur niveau de vie est bien supérieur à celui de leurs voisins arabes.

100% babord

A force de la jouer 100% babord (pardon 100% à gauche), l’embarcation politique de notre indigné sélectif risque au mieux de tourner en rond, puis de prendre l’eau…

On le sait, Israël est le bastion du capitalisme sauvage. Dans ce pays dictatorial, une clique au pouvoir se goinfre des revenus du pétrole, qui permettent d’étouffer toute contestation intérieure. C’est aussi Israël qui est responsable de tous les maux du monde arabe, et notamment de son taux d’analphabétisme encore hélas bien trop élevé.

La preuve, le crime lui profite : tandis que 10 000 ouvrages ont été traduits vers l’arabe depuis 1200 ans pour une population du monde arabe estimée à près de 300 millions d’âmes, près de la même quantité de livres sort chaque année en hébreu (9000 environ), pour une population avoisinant les 7,5 millions d’Israéliens (sources: ici ou ici par exemple).

De l’obsession “antijuive” à l’obsession “antisioniste”: les mots changent, pas la caricature.

Il serait de notoriété publique que “l’impérialisme sioniste” domine le monde : l’hébreu s’entend désormais jusque dans les coins les plus reculés du globe, l’idiome mosaïque retentit partout pour écraser les autres cultures. On ne compte plus le nombre d’Etats hébraïques à l’ONU. La conférence judaïque compterait près d’une soixantaine de pays, bafouant presque tous effrontément les droits de l’homme[6].

Cette mascarade hypocrite, cette misère de l’obsession anti-israélienne à laquelle se livrent les révolutionnaires nantis version NPA n’a pourtant rien de folichon : c’est elle qui permet de détourner l’attention du monde sur les forfaits commis par les régimes les plus cruels. Ainsi, tandis qu’Israël a eu le droit à près de 220 résolutions le condamnant à l’Assemblée Générale de l’ONU, l’Arabie Sodomite Séoudite, membre privilégié du Conseil des droits de l’homme de cette même instance a été condamnée… je vous laisse deviner[7].


[1] Les membres de la communauté musulmane ahmadie, persécutée pour son apolitisme, son islam spirituel et pacifique ainsi que son hétérodoxie vis-à-vis du dogme sunnite orthodoxe paya ce jour là un lourd tribu, dans l’indifférence générale de nos médias occidentaux peu soucieux de s’offusquer des massacres de musulmans par des régimes dictatoriaux. Lien ici.

[2] La demande de la part du père de Gilad Shalit d’intervenir en faveur de son fils, ou au moins de lui délivrer un message, a été repoussée froidement par les organisateurs de la précédente « flottille ».

[3] Voir notamment ici cette vidéo d’un entrepôt « d’aide » à Gaza, le reportage ne précise cependant pas qu’une part importante des stocks présentés proviennent de la « flottille » de 2010.

[4] Le Hamas constitue une caricature sur pattes délétère à l’image de l’islam de façon bien plus percutante que des croquis danois autrement célèbres…

[5] Les Palestiniens sont de très loin le peuple bénéficiant per capita de l’aide internationale la plus généreuse.

[6] Nos lecteurs les plus informés auront saisis que l’ironie du propos des trois précédents paragraphes fait allusion tour à tour aux monarchies pétrolières du Golfe, aux 22 États membre de la Ligue Arabe, ainsi qu’aux 57 États de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI). Le lilliputien État d’Israël, qui certes n’est pas parfait -comme aucun État au monde ne l’est, demeure toute de même incontestablement une vibrante démocratie, un État de droit ou encore un relatif havre de paix pour toutes les religions persécutées de la région -islam non-orthodoxe y compris.

[7] Bon ce n’est pas un scoop mais j’ai quand même envie de vous faire réfléchir mes cocos, le résultat c’est la tête à Toto : 0+0. Source ici par exemple.

Tags: , , , , ,

6 réponses à Bobosancenot à l’abordage!

  1. Marcoroz le 19 juillet 2011 à 16 h 35 min

    Je découvre ce jour, avec bonheur, cet excellent article, et le blog par la même occasion. Bravo, et bonne continuation !

    • Benjamin
      Benjamin W. le 19 juillet 2011 à 23 h 12 min

      Merci et bienvenue!

  2. PINTO le 18 juillet 2011 à 12 h 17 min

    Chapeau bas à l’auteur.
    Je suis convaincu que face à certaines initiatives qui n’ont pour but que de provoquer un “dérapage” par le camp d’en face afin ensuite de le médiatiser, l’humour, l’ironie, associés à des informations et références solides, sont des armes extrêmement efficaces.
    Bravo encore.

    • Benjamin
      Benjamin W. le 18 juillet 2011 à 19 h 32 min

      Merci à vous.

      Il faut dire qu’une fois les yeux suffisamment désillés, le guignol Besancenot ne s’esquisse que dans son plus simple apparat: celui d’un opportuniste ridicule, de mauvaise foi et à l’argumentaire infantile.

      Bien qu’il soit triste que de tels individus -peu soucieux d’un quelconque humanisme ou des droits de l’homme dont ils se servent bien plus qu’ils ne servent- fassent partie de notre caste politique, mieux vaut en rire qu’en pleurer!

      Ne nous laissons pas abattre par la mauvaise foi et le mensonge, et gardons toujours cette bonne humeur et cette placide sagesse de ceux qui cherchent la vérité, quitte à se retrouver isolés et attaqués.

  3. Vaderetro le 18 juillet 2011 à 0 h 29 min

    Excellent texte! Quand on a toutes les infos en perspective, on regrette de ne pas avoir le sujet abordé en profondeur à Envoyé Spécial ou ailleurs… Mais bon chut!

    • Benjamin
      Benjamin W. le 18 juillet 2011 à 19 h 33 min

      Et encore moins au journal de 20h de France 2 ou TF1… Merci à vous!